Bribes de Scribe à Trois Poils

10 février 2011

Le Waller Imposteur

- Mais qui êtes-vous?

- Le Waller Imposteur

- Une négociation est-elle possible?

- Queneni

- Qu'envisagez-vous?

- La rage au ventre et l'honnêteté

-Est-ce un facteur fiable ?

- Aussi changeant que les cours de la Bourse.

- Au fond, n'est-il pas plus simple d'enterrer les valeurs?

- Gavons nous comme des oies. Toi-moi-toi-moi-oies-oies-toi-moi-oies. Effaçons les singularités.

- Habillons nous en surgelés.

- Les valeurs au trou! Et notre langue de bois coupés !

- Petits soldats irritez-vous dés la première main aux fesses !

Posté par Oo_Alessa_oO à 01:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


De temps en temps, à tort, à chaud, je lâche du leste
A travers quoi? Les foules, les gestes, les brouhaha
J'exécute la fête à la recherche d'un petit bohneur pilleur de coeur; un imposteur pour quelque nuit
Nos temps perdus comme des broutilles pour quelques heures....
Et je t'oublis et je t'oublis

Et je m'oublis dans la sueur, j'appel au loup à toute vitesse; contre mes lèvres, à contre coeur j'appel au loup
Emoi servil un joker dans la poche, je pillerais des coeurs à mon tour sans demi tour cette fois-ci....

Posté par Oo_Alessa_oO à 01:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2011

....

Je te propose de changer d’air, de changer de femme,  de vivre seul Trouver une charmante demoiselle dont le bonheur  n’soit pas l’amour, qui se fout de tout, qui se fout de toi qui n’en voudra qu’à ton portefeuille et qui rira de tes chimères aussi cruche qu’un abat-jour
Qu’ai je fais de mal à conquérir malgré mon âme de voyageur ?

-----

Un jour, je porterais le deuil des jours heureux,
là ou  les folies nous animais le cœur,
là-haut je riais,
là-haut je pleurais,
Pour toi,
Là-haut c’était bien
De se sentir en vie

Posté par Oo_Alessa_oO à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2010

Rappel à la modestie

Il y a des guides et des apprentis, des enfants et des parents, des élèves qui dépassent leurs maîtres mais jamais sous le joug de la servitude.

Rien n'est à imposer, tout à franchir avec virulence.

Il y a interaction dans l'apprentissage et la méditation, l'échange, plaisir, jouissance et raisonnement.

Posté par Oo_Alessa_oO à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

I miss you sweet kisses...

Enjoué d’ivresse et de vie ne bois  plus aucunes paroles de promesses,
Mais le plaisir de poser les lèvres à chaque bouteilles,
ou l’insalubrité.
Et je m’esquisse sans laisser de traces, des heures de baises sans serment
Bonne nuit mangeurs d’espaces.

La faute à qui ?

La faute aux garçes sans culottes, aux vipères dans la flotte mordant le capitaine.
Gourmandine sans pitié avalent tout
N’oublis rien,
Avale moi tout ce que tu peux me prendre et coule le navire.
Avale tout, prête à l’emplois, et mords le capitaine
Tes reins mathématiques détruisent l’amour qu’il nous reste.

La faute à qui ?
La faute au porno prémâché,
La faute à qui ?
Prête à l’emploi c’est digérer
Emballer c’est pesé
......
Dans la flotte des mots
JE TE HAIS

Posté par Oo_Alessa_oO à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

....

J'accepte volontiers cet échange de bon procéder autour d'un café commerçant, à observer le monde.
Les passants, fourmilles d'argent de poches, de belles chaussures à grailler.
Tiens, je crois que j'ai une goutte dans l'oeil.

Les néons, les passants, la vitrine, les passants, le reflet,

et puis un arbre sexagénaire.
A la terrasses, j'ai le vertige, scrute la place et les vestiges... d'une minute de sérénité.

J'oublies le temps, j'ai fait le choix de devenir un homme ordinaire.

Posté par Oo_Alessa_oO à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]